info

Vous avez atteint le nombre minimum

Panier (0)

Il n'y a pour l'instant aucun produit dans votre panier.

Les nanotechnologies sont-elles dangereuses ?

Ces technologies existent depuis plusieurs dizaines années maintenant, nous pouvons les trouver dans énormément de domaine tel que l’agroalimentaire, l’informatique, la médecine et dans beaucoup de produits que nous manipulons quotidiennement. Le saviez-vous ?

Souvent lorsque nous parlons de nanotechnologie, nous faisons le lien avec un danger ! Mais bien des fois nous jugeons trop vite ce que nous connaissons mal ou pas du tout. 
Puisque ces « nanotechnologies » sont utilisées dans des domaines variés, elles se présentent sous plusieurs formes et peuvent être issues de plusieurs matières ou technologies différentes.

Les nanotechnologies ne contiennent pas forcément des nanoparticules ! C’est une pensée pourtant répandu, notre cerveau assimile, nanoparticule avec nanotechnologie, or elles n’en contiennent pas toutes !

Le terme nano signifie une dimension de grandeur et non une molécule ou une particule. Et soyez rassuré Nano-protection n’utilise pas de nanoparticules dans ces produits ! J

Ce sont donc les NANOPARTICULES qui sont soumises à débat.  Il en existe plusieurs sortes classées par une potentielle dangerosité comme par exemple, le dioxyde de titane, dioxyde de silicium, ou encore les nanotubes de carbone. Ces types de NANOPARTICULES sont en examen et pourtant déjà très répandu sur le marché notamment dans la fabrication de matériaux depuis plusieurs dizaine d’année sans que nous en soyons informés .

Ces examens sont, comme vous l’imaginez, axés sur la toxicité vis-à-vis d’organisme vivant. Et étonnamment, aujourd’hui, en 2019, à l’heure où je rédige cet article aucune étude scientifique n’a pu démontrer la dangerosité de celles-ci. Les rats et autres animaux utilisés dans ces examens ont été exposés à des doses très importantes n’ont généré que du stress. Ces études ont donc aboutit au centre de recherche sur le cancer qui a classé certaines de ces nanoparticules dans une liste comme étant potentiellement cancérigène.

En a découlé, de par le travail du centre de recherche contre le cancer, une communication sur les précautions à prendre en terme d’étiquetage et d’utilisation.

La nanoparticule la plus répandue et qui est la plus surveillée aussi est, le dioxyde de titane, vous la trouver dans grand nombre de dentifrices, bonbons ou encore crèmes solaires.

Dans la crème solaire ! Pourquoi ?

Parce que pour que la crème solaire soit efficace mais complétement invisible, ils doivent la faire disparaître ! Et pour qu’une crème solaire soit efficace longtemps mais invisible ils doivent utiliser du dioxyde de titane. Rendez-vous compte ! En vous badigeonnant de la crème solaire sur le corps vous vous injectez du dioxyde de titane dans le corps sans même le savoir. Les effets d’une telle exposition à ces nanoparticules n’étant pas défini, il est normal que les utilisateurs de ces produits en soi informé vous ne pensez pas ? Sachez que ce sont dans les produits cosmétiques que les nanoparticules sont présentes. Mais attention, ces produits sont considéré comme potentiellement dangereux ! Il est donc important de reste ouvert aux avancées des recherches.

Et en conclusion nous pouvons dire que l’usage des nanoparticules est dans notre quotidien depuis plus de 20 ans ! Et que pour l’instant, les recherches scientifiques déterminent la toxicité des nanoparticules sur une échelle similaire à une saucisse carbonisés que nous consommons parfois lors de grillade. 

 
    27-02-2019 11:26     Commentaires ( 0 )
Commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été trouvé.

Ce site web utilise des cookies pour les statistiques de visites, nous ne sauvegardons aucune information personnelle.